Concours Complet d'Equitation

Le Complet c'est du dressage, du cross et du saut sur une même journée.

Illustration CCE

Cet ordre logique permet d'abord de vérifier la maitrise des techniques équestres du cavalier et le niveau de dressage du cheval, puis de tester le couple sur un parcours de cross nécessitant puissance, endurance et contrôle et enfin de juger si le cheval et le cavalier ont encore l'énergie et la concentration nécessaire à l'enchaînement d'un parcours de CSO.

Une journée au CCE c'est se surpasser, avoir des sensations fortes et surtout partager de la bonne humeur que l'on soit concurrent ou supporter.

Dès la veille du concours le club est en ébullition, on prépare les chevaux et le matériel, on discute des épreuves et des objectifs... en fait, on rigole bien.

Le cavalier est responsable de sa monture toute la journée. Ce que l'on aime c'est l'atmosphère si spéciale du dimanche matin à 6h30, voir les chevaux dès le réveil, le silence de la fin de la nuit, se dire qu'il faut vraiment être passionné pour venir alors que tout le monde dort encore...

La journée est rythmée par les épreuves et les nombreuses tâches du cavalier de complet ultra polyvalent : refaire des pions lorsque notre chère monture a passé la nuit à se gratter la nuque, tenter de faire disparaître la tâche de crottin sur la hanche juste avant le dressage, cramponner, décramponner, changer de protections, enfiler son protège-dos et le casque sans visière et ressembler à un bonhomme michelin avant de partir sur le cross (en fait on cache tout sous une casaque et une toque aux couleurs du club, c'est quand même plus classe...), dépionter et se dire que ça sera vraiment moche pour le CSO, marcher, marcher encore pour que le poney récupère après ce parcours vraiment trop génial, manger avec tout le monde sur le pont du camion, au milieu des selles, tapis... , finir dans le gué (ou le bac à eau lorsque les autres sont sympas) en cas de victoire...

Ici, on construit une vraie relation avec son cheval, on aime l'adrénaline et la sensation de liberté au galop dans le cross, on a quand même l'esprit de compétition mais surtout on se fait des amis (au club ou ailleurs) et il faut bien le dire : sans l'esprit d'équipe aux îles on n'irait pas aussi loin!

On apprend plein de nouvelles choses et c'est vraiment un bon entrainement pour passer ses galops 5, 6 et 7.

Enfin, le bonheur des parents c'est de voir rentrer leur enfant totalement épuisé mais le sourire jusqu'aux oreilles : une bonne soirée en perspective (avant la lessive des pantalons tapis et autres matériels).
Ou, parfois de s'y mettre eux aussi... nous engageons également des équipes d'adultes. Ce qu'ils aiment : l'esprit d'équipe, l'ambiance, relever le défi d'enchaîner les trois épreuves avec le même cheval et aussi l'adrénaline, car ça c'est à tout âge.

Menu